Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous considérons que vous acceptez leur utilisation si vous continuez votre navigation.

close

Panier  

No products

0,00 € Shipping
0,00 € Tax
0,00 € Total

Les prix sont TTC

Panier Commander

Bretagne
Phare de Kéréon

Phare de Kéréon

mer422

Kéréon est un phare qui s’élève sur le récif de Men Tensel (pierre hargneuse en breton) entre Ouessant et Molène sur le passage du Fromveur en mer d’Iroise.

Plus de détails

Le passport bretonLE PASSEPORT BRETON, OFFICIELLEMENT DISTRIBUÉ PAR BZH-BOUTIQUE
Vous pouvez ajouter le passeport bretons (9 euros) à votre commande directement depuis cette page en complément ce ce produit.

Le passeport breton seul disponible ICI


8,18 €

Ce produit n'est plus en stock

Prévenez-moi lorsque le produit est disponible

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Notes et évaluations clients

1 note(s) - 1 avis
Voir la répartition
Lire les avis Note / écrire un commentaire

En savoir plus

Collection: phares de Bretagne

Phare de Kéréon


Matière: Résine
Taille: 11.5 x 6.5 x 6.0 cm

  • Localisation : Plouguerneau, Finistère
  • Construction : 1907-1916
  • Hauteur : 48 m
  • Élévation : 44 m
  • Portée : 17 milles nautiques

 

Il se trouve sur un récif nommé Men Tensel (pierre hargneuse en Breton) entre Ouessant et Molène, en mer d’Iroise sur le passage du Fromveur.
 
Il fut construit par la nécessité de sécuriser la circulation de nuit dans le Fromveur. Après deux ans de travaux préparatoires les travaux de construction commencent en 1909 et l’allumage du phare aura lieu le 25 octobre 0916. Le coût total de la construction s’élevait à 941 000 francs dont 585 000 francs (pratiquement la moitié) provinrent d’un don d’Amicie Lebaudy dont le grand oncle Charles-Marie Le Dall de Kéréon, officier de marine de 19 ans fut guillotiné sous la terreur. D’où le nom du phare dont l’aménagement intérieur est luxueux et en fait le dernier phare-monument avec la mosaïque de l’escalier, le parquet en chêne avec une rose des vents en marqueterie d’acajou et d’ébène et des lambris en chêne de Hongrie.
Le feu qui fonctionnait au pétrole fut électrifié en 1972. Il fut le dernier « enfer » (phare isolé en pleine mer) à être automatisé en 2004 et télé contrôlé par le phare de Créac’h à Ouessant. 
Depuis 2017, il est classé au titre des monuments historiques.

 

 

 

Avis clients (1)

    Notez et Donnez votre avis sur ce produit !

    Par Michel C. le 25 Déc. 2013 :

    Titre : Phare de Kéréon
    Commentaire : Bien


    Signaler un abusSignaler un abus