Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous considérons que vous acceptez leur utilisation si vous continuez votre navigation.

close

Panier  

No products

0,00 € Shipping
0,00 € Tax
0,00 € Total

Les prix sont TTC

Panier Commander

Bretagne
Phare de Saint Mathieu

Phare de Saint Mathieu

mer411

Tour tronconique en maçonnerie lisse avec bandes horizontales blanches et rouges, centrée sur un bâtiment circulaire en maçonnerie lisse de un niveau. Fût terminé par une corniche à denticules supportant une balustrade en pierre.

Plus de détails

Le passport bretonLE PASSEPORT BRETON, OFFICIELLEMENT DISTRIBUÉ PAR BZH-BOUTIQUE
Vous pouvez ajouter le passeport bretons (9 euros) à votre commande directement depuis cette page en complément ce ce produit.

Le passeport breton seul disponible ICI


+ -

9,49 €

En stock

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Notes et évaluations clients

2 note(s) - 1 avis
Voir la répartition
Lire les avis Note / écrire un commentaire

En savoir plus

Collection: phares de Bretagne

Phare de Saint Mathieu


Matière: Résine
Taille: 12.0 x 8.0 x 7.0 cm

  • Localisation : pointe Saint Mathieu, Finistère,
  • Construction : 1740 - 1821 - 1835
  • Hauteur : 27,00 m
  • Élévation : 56,00 m
  • Portée : 29 milles nautiques

 

Phare majeur de la côte française construit dans les ruines d’une ancienne abbaye sur la commune finistérienne de Plougonvelin à la pointe Saint-Mathieu. Avec le phare de phare de Kermorvan il indique la direction du chenal du Four et avec celui du Portzic la route pour entrer dans le goulet de Brest.
La construction des premiers feux remonte très loin dans l’Histoire. En 1157 les bénédictins se virent accorder  des droits par le  Duc de Bretagne en compensation de l’entretien d’un feu. A la fin de la construction de l’abbaye en 1250 ils placèrent un fanal au sommet d’une tour de 40 mètres de haut.

A la fin du 17ème siècle, pour sécuriser les accès à la nouvelle base navale de Brest on décida d’élever un phare à cet endroit. A cette occasion on décida d’expérimenter un nouveau type de lanterne vitrée et fermée permettant aux gardiens de surveiller leur feu par tout temps. Le projet fut achevé en 1692. L’amélioration est telle qu’elle sera rapidement appliquée aux autres phares de la côte.

Au début le feu était alimenté en huile végétale remplacée par l’huile minérale vers 1875 puis par la vapeur de pétrole en 1911. L’électrification arriva en 1932.
A ses débuts, par soucis d’économie le feu ne fut allumé que par les nuits les plus noires. L’amiral Tourville s’en étant plaint, les moines proposèrent leurs services en échange du droit de bris et furent chargés d’allumer le fanal à partir du 1er janvier 1694.

La tour telle que nous la voyons actuellement, construite par l’administration de la Marine,  fut allumée le 15 juin 1835. D’une hauteur au sol de 27 mètres, elle s’élève de 56 mètres au-dessus du niveau de la mer. De forme tronconique en maçonnerie lisse, centrée sur un bâtiment circulaire de un niveau, terminée au sommet par une corniche à denticules avec balustrade en pierre. De couleur blanche avec du rouge dans la partie supérieure. Elle  porte les lettres Saint Mathieu peintes en rouge. Différents bâtiments sont à proximité : sémaphore, maisons de gardiens, église, ruines de l’abbaye. La présence de constructions modernes comme le sémaphore au beau milieu de vestiges historiques a fait grincer pas mal de dents.

 

 

Avis clients (2)

    Notez et Donnez votre avis sur ce produit !

    Par petrus G. le 16 Fév. 2018 :

    Titre : Tres bien
    Commentaire : Super


    Signaler un abusSignaler un abus

    Par Laurent C. :

    Le client a noté le produit mais n'a pas rédigé d'avis.