Pourquoi la Bretagne s’appelle la Bretagne ? [question existentielle]

2 Commentaires 15574 Vues

Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi la Bretagne s’appelle la Bretagne ? Et pourquoi la Bretagne et la Grande Bretagne ? En voilà une question existentielle à laquelle le Breizh Blog vous apporte une petite réponse !

Au tout début, la Bretagne, c’est l’Armorique

À l’Antiquité et bien après l’époque mégalithique, la région qu’on appelle aujourd’hui la Bretagne se nommait en gaulois Aremorica ce qui signifie « pays qui est devant la mer ».  Avec l’invasion des Romains, on parle de l’Armorica autrement  l’Armorique en français.
La confédération armoricaine est à l’époque composée des Coriosolites au nord, des Vénètes au sud, des Redones à l’est, des Osismes à l’ouest. Tout ce beau monde cohabite tant bien que mal, malgré quelques dissensions qui mènent parfois à des luttes fratricides… Avec la défaite de la flotte Vénètes face aux galères de César au Ier siècle avant notre ère, c’est le début de la romanisation de la péninsule. Les Romains développent un important réseau routier et bâtissent de nombreuses villes d’importance comme Vannes (Darioritum), Carhaix (Vorgium) ou encore Rennes (Condate).

Outre-Manche, c’est la Britannia Major

De l’autre côté de la Manche, il y avait les Bretons (pas les Bretons de notre Bretagne Armoricaine, mais les Bretons de la Grande-Bretagne actuelle). Bien que ces derniers furent également envahis par les légions romaines, ils conservèrent néanmoins leur langue et leur culture celte contrairement aux Gaulois. La Grande-Bretagne, pays des Bretons, s’appelle alors en latin Brittania.
Mais à partir de 407, c’est la débandade dans les rangs de l’armée d’occupation romaine qui n’arrive plus à faire face aux invasions saxonnes venues d’outre-Rhin. C’est le début de la germanisation de l’ancienne province romaine et il ne fait plus bon vivre sur l’île…

De l’Aremorica à la Bretagne, il n’y a qu’un pas ou plutôt qu’une mer…

Devant les assauts répétés et la férocité des cohortes de barbares Angles, Jutes et Frisons, les Bretons insulaires sont contraints de fuir leur pays. Les tribus Britto-romaines traversent la mer pour se réfugier alors  sur la côte nord de l’Armorique. Ils s’y plaisent tellement qu’ils l’appellent Britannia Minor autrement dit la Petite Bretagne, puis très vite la Bretagne tout court ! Et voilà pourquoi la Bretagne s’appelle ainsi !

Lors de cette migration, qui s’étalera sur près de 200 ans, nos cousins anglais apportent dans leurs bagages leur langue celtique brittonique : le breton ! Ils commencent à fonder de petits évêchés comme Léon, Tréguier, Saint-Brieuc, Saint-Malo, Dol…mais ça, c’est une autre histoire que l’on vous racontera plus tard !

Spread the love

2 Commentaires

  1. Bourget

    Les anglais ne sont pas les « cousins » des bretons. Ils sont les envahisseurs du sud de la Bretagne qui par leur férocité ont massacré et fait fuir les bretons, au nord ( galle, Ecosse, Irlande) et au sud ( armorique et Galicie). Sur le territoire conquis ils ont fondé l’Angleterre.

  2. Michel de Bourg-Neuf

    Ne pensez-vous pas, que l’origine de BRETAGNE serait le nom du légendère 1er Roi du nom de Brutus de Bretagne, petit fils d’Enée, aieul du Roi Arthur?

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués ( requis )

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Incontournables