La maison de Kersauson | Les grandes familles de Bretagne

1 Commentaire 6974 Vues

Après l’histoire de la famille de Rohan, voici celle de la famille de Kersauson dont les premiers chefs de clan figurent parmi  les plus anciens nobles de l’évêché de Léon en Bretagne, ancienne principauté de Basse-Bretagne, patrie des Léonards et du chevalier de la Table ronde Tristan…

La puissante seigneurie des Kersauson : des îles Britanniques aux terres d’Armorique…

Le nom Kersauson (ou Kersauzon)  signifie ville des Anglais ( en breton ker : ville et Saozon : Anglais). Les ancêtres de cette illustre famille bretonne seraient des immigrants venus des îles Britanniques pour s’implanter en Armorique entre le Ve siècle et le VIIe siècle. Le « clan Kersauson » s’établit alors à Plouescat puis à Guiclan dans le Finistère.

Dès 1260, la maison seigneuriale de Kersauson dispose des droits de haute, moyenne et basse justice, mais aussi de prééminence dans les églises et chapelles du Léon. Les seigneurs de Kersauson sont si puissants qu’ils deviennent chevaliers bannerets avec le privilège concédé par leur souverain de lever une petite armée sous leur propre bannière.

Les grandes figures de la famille de Kersauson

Les ancêtres de la famille de Kersauson sont connus depuis 1030. Sire Jacques de Kersauson, chevalier de L’Ordre du Temple participe en 1248 à la VIIe croisade qui le mène jusqu’en Égypte et en Palestine combattre les Mamelouks.

En 1273, Guillaume de Kersauzon devient évêque de Léon et le confesseur de Blanche de Castille. Quelques siècles plus tard, Jean-Marc de Kersauson du Vijac, lieutenant du régiment de Guyenne, est massacré à Versailles, en 1792, par les révolutionnaires. Plus tard, Jean-François de Kersauson, homme de lettres très érudit et profondément attaché à la littérature bretonne, condisciple de Voltaire au collège Louis-le-Grand, demande aux États de Bretagne la canalisation de la province pour assurer les jonctions de la Rance à la Vilaine, de l’Oust au Blavet et de la Loire à la Vilaine.

Un vieux loup de mer « attaché à sa Bretagne comme une bernique à son rocher »

Difficile d’évoquer la famille de Kersauson sans penser au célèbre navigateur-aristocrate, mais aussi chroniqueur et écrivain, Olivier de Kersauson. Homme de caractère, marin d’exception et « grosse tête » à ses heures perdues, le vicomte de Kersauson de Pennendreff  décroche en 1989 le record du tour du monde à la voile en solitaire puis deux fois le trophée Jules Verne à bord du « Géronimo » son trimaran géant.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la dynastie de Kersauson, le Breizh Blog vous conseille l’ouvrage de Jean-Claude BOURGEOIS intitulé « Le clan Kersauson – 1000 ans d’histoire bretonne » dans lequel l’auteur raconte avec humour l’histoire de la famille à partir d’archives authentiques ou fabriquées par des faussaires pour faire plaisir à la famille !

Spread the love

Articles liés

1 Commentaire

  1. Bourgeois Jean Claude

    Bonjour,

    Très bon livre …..
    Merci d’en parler.
    A trouver dans la boutique Généanet.

    Cordialement
    Jean Claude

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués ( requis )

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Incontournables