Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous considérons que vous acceptez leur utilisation si vous continuez votre navigation.

close

Panier  

No products

0,00 € Shipping
0,00 € Tax
0,00 € Total

Les prix sont TTC

Panier Commander

Tours génoises
Tour de la Murtella

Tour de la Murtella

mer903

Pour accéder à la tour de la Mortella, située sur la côte est des Agriates, il faut aimer soit marcher, soit avoir le pied marin. Visible en 3D

Plus de détails

Le passport bretonLE PASSEPORT BRETON, OFFICIELLEMENT DISTRIBUÉ PAR BZH-BOUTIQUE
Vous pouvez ajouter le passeport bretons (9 euros) à votre commande directement depuis cette page en complément ce ce produit.

Le passeport breton seul disponible ICI


+ -

9,12 €

En stock

Attention : dernières pièces disponibles !

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Notes et évaluations clients

Personne n'a fait d'évaluation
dans cette langue
Note / écrire un commentaire

En savoir plus

Collection: Tours génoises Corse

Tour de la Murtella


Matière: Résine
Taille: 7.3 x 8.2 x 8.0 cm

  • Localisation : Saint-Florent, Haute-Corse
  • Construction : 1553 - 1555
  • Hauteur : ?

 

Pour accéder à la tour de la Mortella, située sur la côte est des Agriates, il faut aimer soit marcher, soit avoir le pied marin. La tour n’offre plus aujourd’hui aux regards qu’un pan de mur, surmonté d’une demi-couronne de mâchicoulis. Cette tour tout en jouant le même rôle que les autres édifices du même type pouvant être admirés tout autour de la Corse, faisait partie du système de défense du golfe de Saint-Florent, commandant l’entrée de ce dernier avec la tour de Vecchiaia, située sur l’autre rive. La tour aurait été commencée en 1553, terminée en 1555 par Andrea Doria (voir la page consacrée au siège de Saint-Florent en 1553-1554 par cet amiral génois). Après la guerre, la tour, poste avancé de la citadelle, sera occupée en permanence par une garnison payée par Gènes. Elle assurera pendant deux siècles et demi un rôle de surveillance et de protection notamment pour les agriculteurs venant du cap par bateau ensemencer les terres des Agriates. La garnison n’est pas très nombreuse, par exemple en 1715 elle est composée d’un chef de la tour (capo), un bombardier et cinq soldats. Les rotations entre la tour et la citadelle se font par barque.

 

Au XVIIIe siècle, l’intérêt stratégique de cet édifice revient au premier plan. Dès 1727 la tour est attaquée par des Corses qui essayent de s’emparer de l’armement. Peut-être un groupe de bandits comme il en existait à l’époque. Puis au cours de la guerre d’indépendance, cette dernière est attaquée en novembre 1760 où Paoli lui fait tirer dessus. Par la suite Gian’Carlo Saliceti prend la tour, faisant prisonnière la garnison génoise. À partir de 1769 la tour redevient le poste avancé de la citadelle, la garnison est maintenant française. Mais après la Révolution, Les Britanniques en guerre contre la France républicaine, interviennent en Corse. Le 19 septembre 1793 les six hommes du 16e d’infanterie légère corse, préfèrent abandonner le site plutôt que de combattre la flotte britannique. La tour redevient rapidement française. En février 1794 vingt-six navires britanniques sous les ordres de l’amiral Hood qui venaient d’être chassés de Toulon mouillent à Saleccia. Le 6 février un vaisseau de 74 canons le Fortitude et une frégate de 32 canons le Juno, attaquent la tour par la mer. Pendant ce temps des troupes britanniques débarquées la veille assiègent par la terre l’édifice. La garnison de 38 hommes résiste. Après trois heures de feu les Britanniques se retirent, les navires endommagés par les boulets rouges crachés par le canon de l’édifice. Le lendemain les Britanniques récidivent par la terre avec deux canons. La tour résistera au feu toute la journée du 7 février, toute la nuit suivante et une partie du lendemain. La garnison finit par se rendre. La tour avait été définitivement et sérieusement endommagée, mais sa résistance permit aux troupes françaises de fortifier les hauteurs environnantes. À cette occasion l’amiral Nelson, impressionné par la solidité du bâtiment, en fit relever les plans. À partir de 1801 le gouvernement anglais fit construire le long des côtes britanniques et irlandaises un chapelet de tours inspirées de la tour de la Mortella et qui ont pour nom "Martello Towers".

Source: wikipedia

Produit en 3D

Découvrez la Tour génoise Corse de Murtella en 3D

Le savez-vous ?
Bzh-Boutique est la seule boutique en ligne à vous proposer de découvrir en 3 dimensions ce produit.
Pour vous le présenter de manière différente, Bzh-Boutique a investie dans un scanner 3D professionnel.
J'espère que vous apprécierez nos réalisations (bien que pas toujours parfaite), autant que nous en avons à les réaliser pour vous !!!!

Ce produit est visible en 3D en cliquant sur l'image ci-dessous.
Celle-ci peut mettre quelques secondes à charger

Avis clients (0)