Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous considérons que vous acceptez leur utilisation si vous continuez votre navigation.

close

Panier  

No products

0,00 € Shipping
0,00 € Tax
0,00 € Total

Les prix sont TTC

Panier Commander

Aquitaine
Phare Saint-Nicolas

Phare Saint-Nicolas

mer948-H

Le phare Saint-Nicolas situé sur la commune de Verdon-sur-Mer

Plus de détails

Le passport bretonLE PASSEPORT BRETON, OFFICIELLEMENT DISTRIBUÉ PAR BZH-BOUTIQUE
Vous pouvez ajouter le passeport bretons (9 euros) à votre commande directement depuis cette page en complément ce ce produit.

Le passeport breton seul disponible ICI


+ -

4,92 €

En stock

Attention : dernières pièces disponibles !

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Notes et évaluations clients

Personne n'a fait d'évaluation
dans cette langue
Note / écrire un commentaire

En savoir plus

Collection: phares d'Aquitaine

Phare Saint-Nicolas


 

Télécharger les Phares de France dans Google Earth

Matière: Résine
Taille: 8,5 x 4,5 x 4,5 cm

  • Localisation : Le Verdon-sur-Mer, Gironde
  • Construction : 1871
  • Hauteur : 12.35 m

 

Il fut construit pour l’usage de la passe sud, dite passe de Grave, par les petits navires qui voulaient éviter le contournement nord-ouest de Cordouan en empruntant cette passe devenue plus favorable à la navigation. Il fut édifié par l’entrepreneur verdonnais Jean Gallaud avec des crédits du Ministère des Les pharesTravaux publics qui financèrent à partir de 1871 la construction des phares de Richard et de la Claire (saint Nicolas).

D’une hauteur de 12,35m, de forme rectangulaire et légèrement pyramidale, l’édifice est couvert d’une voûte maçonnée terminée en frontons courbes. Ce phare orienté, émet un rayon lumineux unique et fixe dans un secteur déterminé et invariable, au sud-ouest sur le large de Soulac et de l’Amélie. Le feu, accessible par 32 marches en bois, fonctionne à l’aide de capteurs solaires. En 1933, le phare se trouvait à 125 m de la plage, en 1940, il n’était plus qu’à 80 m, et à 55m en 1949. En 1963, la mer emporta au sud du phare une partie de la digue construite en 1907. Depuis les courants côtiers déposent du sable provenant de la plage de Soulac. En octobre 1996, la plage Saint-Nicolas se trouvait à 600 m du bâtiment, faisant de cet endroit l’un des rares territoires atlantiques gagnés sur l’océan.

source: caruso33

 

 

 

Avis clients (0)