Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous considérons que vous acceptez leur utilisation si vous continuez votre navigation.

close

Panier  

No products

0,00 € Shipping
0,00 € Tax
0,00 € Total

Les prix sont TTC

Panier Commander

P.A.C.A.
Phare de Faraman

Phare de Faraman

mer843

Le phare de Faraman est situé au sud-est de la Camargue, à une dizaine de kilomètres de Salin-de-Giraud, sur la rive gauche de l’embouchure du Vieux Rhône.

Plus de détails

Le passport bretonLE PASSEPORT BRETON, OFFICIELLEMENT DISTRIBUÉ PAR BZH-BOUTIQUE
Vous pouvez ajouter le passeport bretons (9 euros) à votre commande directement depuis cette page en complément ce ce produit.

Le passeport breton seul disponible ICI


+ -

11,52 €

En stock

Attention : dernières pièces disponibles !

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Notes et évaluations clients

Personne n'a fait d'évaluation
dans cette langue
Note / écrire un commentaire

En savoir plus

Collection: phares de Provence-Alpes-Côte d'Azur

Phare de Faraman


Matière: Résine
Taille: 12.0 x 12.0 x 9.0 cm

  • Localisation : Arles, Bouches-du-Rhône
  • Construction : 1830 ,1840 et 1892
  • Hauteur : 43,30 m
  • Élévation : 46,50 m
  • Portée : 27,5 milles nautiques

 

Le phare de Faraman est situé au sud-est de la Camargue, à une dizaine de kilomètres de Salin-de-Giraud, sur la rive gauche de l’embouchure du Vieux Rhône.

Le phare est entouré d’étangs et de marais, à l’ouest des marais salants, près d’une digue à la mer. C’est le parc naturel régional de Camargue où l’on peut admirer de nombreux oiseaux sauvages comme les flamants roses, habitants des lieux.

En 1830, un premier feu fixe blanc est posé sur une tour provisoire en bois de 15 m de hauteur. En 1840, un feu fixe blanc de premier ordre est installé sur une tour cylindrique avec soubassement de 36,50 m de hauteur (élévation de 38 m au-dessus de la mer). Mais la mer gagne inexorablement sur ses digues de sable : en 1835, le phare était à 675 m du rivage, en 1841, il n’est plus qu’à 420 m. En 1860, l’érosion et le recul se stabilise un peu ; le phare n’est plus qu’à 250 m de la mer, et en 1864, à 190 m.

En 1868, on y adjoint un petit feu fixe blanc pour éviter de le confondre avec le phare de l’Espiguette. Mais des erreurs de reconnaissance restent nombreuses et le phare de Faraman est trop souvent confondu avec le phare du Grand Rouveau .

L’étude d’un projet pour un autre phare est lancé. Le sémaphore, construit en avant de celui-ci est abandonné en 1873. En 1892, le phare actuel est construit à 1 200 m en arrière de l’ancien phare détruit par l’avancée de la mer.

Le phare est une tour de forme tronconique, haute de 46,5 mètres au-dessus de la mer. C’est un des plus hauts phares méditerranéens. C’est une construction en pierres, élargie à la base, et possédant un encorbellement au sommet.

En 1934, la maçonnerie lisse est peinte de six bandes horizontales, alternées blanches et noires. De 1947 à 1950, il subit une restauration à cause des dommages occasionnés durant la Seconde Guerre mondiale. En 1972, il est doté d’un aérogénérateur et automatisé.

En 1967 il est utilisé comme lieu de tournage d’une scène du film Le Petit Baigneur de Robert Dhéry avec Louis de Funès

Aujourd’hui le phare est alimenté par le réseau électrique national et il n’est plus gardienné.


Source: wikipedia

Avis clients (0)