Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous considérons que vous acceptez leur utilisation si vous continuez votre navigation.

close

Panier  

No products

0,00 € Shipping
0,00 € Tax
0,00 € Total

Les prix sont TTC

Panier Commander

 

Le Gwenn ha Du (drapeau Breton)

Le Gwenn ha Du

0,60 m. x 0,40 m.
2,25 x 1,50 m.
1,50 x 1,00 m.
1,50 x 0,90 m.

Le Gwenn ha Du

18 x 12 cm

Guide des drapeaux bretons et celtes

Lors d'une fête folklorique, j'ai entendu un enfant dire : " Le drapeau breton, c'est comme le drapeau américain ! " Décidément, " ils " nous auront tout pris ! Déjà, le homard " à l'Américaine "… Mais ici, quand même, à moins de regarder la télé en noir et blanc, la différence est visible même à l'œil nu ! Car le drapeau breton est le seul qui soit blanc et noir : gwenn ha du.

Au Moyen Age, les seigneurs locaux avaient leurs blasons, qui n'étaient pas à proprement parler des drapeaux. Le premier drapeau breton date des Croisades. Il était composé d'une croix noire sur fond blanc. Les ducs de Bretagne avaient choisi des hermines avec la devise " potius mori quam foedari ", ce qui signifie " plutôt la mort que la souillure ". La tradition attribue le choix de cet animal à la duchesse Anne, alors qu'il semble bien que ces armoiries existaient bien avant le XV ème siècle.

La révolution de 1789, en instaurant la République, allait imposer partout le drapeau tricolore. Ne croyons surtout pas que les Bretons allaient accepter d'être noyé dans la masse ! Dès le XIX ème siècle, on vit apparaître des sociétés dont le but était de préserver la personnalité du pays. Elles adoptèrent le drapeau couvert des hermines des ducs de Bretagne.

En 1929, un nouveau drapeau, plus moderne, fut créé par Morvan Marchal. Après bien des contestations enfiévrées, où il était loin de faire l'unanimité, il est maintenant accepté par tous les Bretons. Il flotte dans les cinq départements, et même dans les cinq continents.

Dans le haut, côté hampe, un carton est parsemé d'hermines stylisées, noires sur fond blanc, pour rappeler les ducs de Bretagne. On compte généralement onze queues d'hermines (4-3-4). Le reste comporte neuf bandes horizontales noires et blanches alternées. Les cinq bandes noires représentent les pays de langue française : Rennes, Nantes, Dol, Saint-Malo, Saint-Brieuc. Les quatre bandes blanches symbolisent les pays de langue bretonne : Léon, Trégor, Cornouaille, Vannetais. Au bout de la hampe, un triskel métallique rappelle le monde celtique auquel appartient la Bretagne.

Traditionnellement, le porteur doit le tenir à bout de bras, par dessus la tête. Et j'ajouterai : avec fierté !

Traditionnellement, le porteur doit le tenir à bout de bras, par dessus la tête