Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous considérons que vous acceptez leur utilisation si vous continuez votre navigation.

close

Panier  

No products

0,00 € Shipping
0,00 € Tax
0,00 € Total

Les prix sont TTC

Panier Commander

François-René de Chateaubriand

 
Figurine de François-René Chateaubriand

14.5 x 4.5 x 5.0 cm

Portrait de François-René de ChateaubriandFrançois-René, vicomte de Châteaubriand naît à Saint-Malo le 4 septembre 1768. Comme écrivain romantique sa renommée est immense au point que le jeune Victor Hugo dira « je veux être Châteaubriand ou rien ». Par contre son action politique, dans la mouvance royaliste en cette période troublée de la Révolution, de l’Empire et de la Restauration ne laissera pas un souvenir inoubliable.

Ayant assisté à Paris aux premiers bouleversements de la révolution, il est d’abord séduit par le débat d’idées mais déteste rapidement les violences qui s’en suivent. L’air du temps étant au goût pour l’aventure il s’embarque pour l’Amérique en 1791. Il y séjourne quelques mois dans la région des grands lacs et en ramène une importante quantité de notes et de documentation qui vont lui servir pour ses œuvres à venir. Après s’être marié à Saint-Malo en 1792, il décide d’émigrer et rejoint l’armée contre révolutionnaire en Allemagne, puis se réfugie en Angleterre où il va séjourner pendant 7 années d’exil. Il y publie un essai historique sur les révolutions anciennes.

Revenu en France en 1800 il renoue avec la foi catholique dont il s’était éloigné et publie Atala puis le génie du christianisme, une apologie de la religion chrétienne. En 1803 il est nommé secrétaire d’ambassade à Rome mais en démissionne après l’exécution du duc d’Enghien. Puis c’est un voyage familial vers l’Orient, la Grèce, la Turquie, Jérusalem. Il s’en inspire pour l’écriture de sa nouvelle œuvre « Les martyrs ».

Retiré dans sa propriété de la vallée aux loups près de Sceaux, il commence la rédaction de l’œuvre monumentale de sa vie, travail qui va durer trente ans : »les mémoires d’outre tombe » qui seront publiées après sa mort. Elu à l’Académie Française en 1811, il publie son itinéraire de Paris à Jérusalem.

Tombeau de chateaubriandAprès la chute de l’Empire, il devient pair de France et ministre d’Etat, poste qu’il perdra en 1816, mais en 1822 il devient ministre des affaires étrangères. Il abandonne la vie politique après avoir trempé avec la duchesse de Berry dans un complot contre Louis-Philippe.

Grand écrivain donc mais piètre politique !
 Il meurt à Paris le 4 juillet 1848. Suivant sa volonté il est enterré à Saint-Malo sur le rocher du grand Bé.