Our webstore uses cookies to offer a better user experience and we consider that you are accepting their use if you keep browsing the website.

close

Cart  

No products

0,00 € Shipping
0,00 € Tax
0,00 € Total

Prices include tax.

Cart Checkout

 

Le petit saint noir : Santik Du

Saint Jean Discalceat, plus connu sous le nom de Santik Du, est né à Vougay dans le Léon vers 1280, et mort à Quimper en 1349. Il fut d''bord maçon, avant d'aller étudier à Rennes où il fut ordonné prêtre.

Nommé recteur de Saint Grégoire, près de Rennes en 1303, il y resta 13 ans.

En 1316, il décida de prendre l'habit de Saint François à Quimper. Il suivit la règle rigoureuse de cet ordre mendiant. Sa vie fut désormais une vie de privations et de charité. Il allait par les chemins défoncés, pieds nus, ce qui lui valut le surnom de Discalceat, ce qui veut dire " le déchaussé ". On le désignait également sous le nom de Saint Yann an Divoutou.

En 1349, la peste arriva à Quimper. Jean Discalceat se dépensa sans compter au chevet des malades, leur apportant, à défaut de la guérison, la promesse d'une vie meilleure dans un autre monde. Mais à fréquenter ainsi la maladie, il la contracta et mourut la même année.

Dès le début, il fut l'objet d'un culte de la part de la population qui savait reconnaître les saints hommes. Et même s'il ne fut pas canonisé par Rome, il devint Saint Jean Discalceat dans le cœur des Bretons. Il l'est resté.

On le priait, et on le prie encore, pour être délivré des maux de tête, et surtout pour retrouver les objets perdus. Dans ce domaine, c'est un concurrent sérieux à Saint Antoine. Si quelqu'un égare quelque chose ou ne le retrouve plus, on dit : " Santik Du, aide-moi à retrouver ce que j'ai perdu. Je te donnerai 10 F. " Oui, pas de grosses sommes, ce saint n'est pas exigeant, une petite pièce lui suffit. Et notre étourdi retrouve toujours son bien ! Mais attention : Gare à l'imprudent qui négligerait de s'acquitter de sa dette ! Et si vous pensez que je raconte des histoire, demandez à Santik Du de vous aider à retrouver votre bien perdu et vous croirez vous aussi en ce modeste petit Saint !

Il a sa statue dans la cathédrale de Quimper, et dans l'église Sainte Hélène à Douarnenez. Il est revêtu de l'habit noir des frères mineurs. C'est ce qui explique son surnom de Santik Du: le petit saint noir. Il ne refuse pas non plus le pain que des fidèles déposent à ses pieds et que des nécessiteux viennent prendre.