Our webstore uses cookies to offer a better user experience and we consider that you are accepting their use if you keep browsing the website.

close

Cart  

No products

0,00 € Shipping
0,00 € Tax
0,00 € Total

Prices include tax.

Cart Checkout

 

Saints fondateurs de la Bretagne

Lors de la christianisation de la Bretagne, de saints personnages ont fondé des évêchés. Les premiers évêques ont été saint Clair à Nantes, saint Mélaine à Rennes, saint Patern à Vannes. Ils s'agissait vraisemblablement d'Armoricains. Les autres évêchés ont été fondés par des Bretons venus d'outre-Manche. Saint Corentin vivait en ermite dans la forêt de Névet. Le roi de Cornouailles Gradlon le convainquit d'être le premier évêque de Quimper, vers l'an 500.

Pol Aurélien, évêque du Léon, avait débarqué en Armorique avec une douzaine de moines. Saint Brieuc (ou Brioc) était Gallois. Saint Tugdual était originaire de Cornouilles anglaise. Il avait également débarqué avec ses moines près de Conquet et fondé de nombreux couvents, dont l'abbaye de Landreger qui deviendra Tréguier. Il en deviendra le premier évêque. Saint Samson, déjà évêque de Llanilltyd, entendit des voix lui commandant d'aller évangéliser les Armoricains. Déjà à cette époque on écoutait les voix ! Il fonda donc l'abbaye de Dol avant d'en devenir l'évêque. Son compatriote Malo (ou Maklow ou Malw), était moine de l'abbaye de Llancarvan dirigée par Saint Brendan. Il traversa aussi la Manche et devint l'évêque d'Aleth, actuellement Saint-Servan .

Il existe donc bien neuf saints fondateurs. Pourtant, la ferveur populaire n'en a retenu que sept, que tout Breton devait visiter au cours de sa vie. C'était le Tro Breizh.
Pourquoi sept ?
Parce qu'en arithmétique céleste, il s'agit du chiffre parfait, que l'on retrouve souvent dans les contes ou légendes (je ne citerai que les sept nains …).

Il fallait donc supprimer deux vénérables évêques. Ce fut Saint Mélaine et Saint Clair. On a prétendu que seuls ont été gardés les évêchés où la langue bretonne est restée vivante plus longtemps. Cette raison ne convient pas, car le breton a été parlé dans le diocèse de Nantes jusqu'au XIX ème siècle, alors qu'il avait disparu de ceux de Dol et de Saint-Malo au XII ème.

Il nous faut donc accepter sans barguigner les sept saints fondateurs : Corentin, Pol, Tugdual, Patern, Brieuc, Malo et Samson.