Que vaut vraiment le whisky breton ?

Aucun Commentaire 3345 Vues

Qui a dit qu’en Bretagne, on ne savait pas faire un bon whisky ? Les Écossais ou les Irlandais peut-être, mais pas les Bretons en tout cas ! Bourbon, scotch, blended, tourbé, single malt…cela fait près de 30 ans  que l’on sait produire des très bons whiskies en Bretagne, des nectars riches et complexes dont la renommée dépasse largement les frontières armoricaines.

Les origines celtiques du whisky

Quoi, c’est pas les cow-boys qui ont inventé le whisky ?!!! Eh bien non ! L’histoire du whisky remonte il y a bien longtemps et aujourd’hui il est difficile de dire si ce sont les Irlandais ou les Écossais qui en sont à l’origine. En effet le mot whisky viendrait du gaélique écossais « uisge » ou du gaélique irlandais « uisce » qui signifie tous les deux  « eau ». C’est pourquoi Irlandais et Écossais se disputent la paternité  du whisky ! Selon la légende, ce serait Saint Patrick en personne qui aurait importé la technique en Irlande, puis en Écosse au Ve siècle. Donc +1 point pour les Irlandais ! Quoi qu’il en soit, les Celtes furent parmi les premiers à cultiver de l’orge pour produire du whisky dans ces régions où la vigne ne pousse pas !

Les whiskies bretons, la tradition celte made in Breizh

Dès 1987, la distillerie de Warenghem sur les bords du Léguer à Lannion fut la première à fabriquer un whisky 100 % breton. Vingt ans plus tard, Warenghem reçoit deux prix prestigieux lors des World Whiskies Awards 2013, le plus célèbre concours de dégustation de whisky au monde ! Depuis, les distilleries bretonnes se sont multipliées dans la région. La distillerie Glann ar Mor élabore elle aussi des whiskies dans la plus pure tradition celte, dont le Kornog, élu « European Whisky of the Year » dans la « Whisky Bible 2016 » de Jim Murray. Un peu plus loin, à Languenan près de Dinan, c’est Naguelann – tout premier assembleur et affineur de whisky breton – qui commercialise un whisky vieilli dans des fûts de cidre centenaires issus de la fabrique de cidre familiale. Dans le Finistère, c’est la Distillerie des Menhirs à Plomelin, près de Quimper, qui sut réinventer le whisky en créant l’Eddu, le seul whisky au monde obtenu à partir de blé noir uniquement !
Un whisky des îles, ça vous dit ? La distillerie Kaerilis de Belle-Île-en-Mer fabrique depuis plus de 10 ans un whisky brassé et distillé sur l’île bretonne. Vieilli, affiné et caressé par le souffle de l’océan, ce whisky insulaire est lui aussi un digne héritier d’une longue tradition de distillation artisanale.
Pour valoriser les terroirs et le savoir-faire des producteurs de whisky en Bretagne, l’Indication Géographique Protégée (IGP) « whisky breton » est entrée en vigueur depuis le 23 janvier 2015 !

Un petit conseil avant de déboucher un 15 ans d’âge…

N’allez jamais, au grand jamais, mélanger un bon whisky breton avec du coca (pas même du breizh cola), car c’est ce que l’on appelle un mazout ou encore l’Amoco Cadiz dans son godet. Ça passe à la rigueur en boîte de nuit, mais un peu moins entre amateurs de spiritueux d’exception…Bien sûr à consommer avec modération, mais comme on dit, il n’y a pas de malt à se faire du bien !!!

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués ( requis )

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Incontournables