Une visite insolite de Douarnenez ? Suivez les sardines !

Aucun Commentaire 958 Vues

Pour découvrir Douarnenez et si on suivait « Le chemin de la sardine » ?!  Reconnaissable grâce aux petits écussons de sardines qui émaillent le sol, cette promenade entre terre et mer de 6 km (2 h) vous plonge au cœur de l’histoire de « Sardinopolis ». Car avant de devenir la belle station balnéaire du Finistère sud que nous connaissons tous, Douarnenez fut au XIXe siècle un haut lieu de la sardine en France et en Europe. Si aujourd’hui les cafés et terrasses de restaurant ont remplacé les usines de conserverie,  la sardine reste bien présente aux quatre coins de la ville aux trois ports ! D’ailleurs, la conserverie Chancerelle à Douarnenez est la plus ancienne conserverie de sardines au monde encore en activité !

Le Chemin de la Sardine…plein de surprises et de découvertes !

Votre découverte commence sur le belvédère des Plomarc’h qui surplombe l’immense baie de Douarnenez. En filant vers la vieille ville, entre le Port Rosmeur ses  façades colorées et le Port-Rhu où se trouvent les bateaux du Port-musée, se succèdent des maisons anciennes, des ateliers et des petites maisons de pêcheurs.  Si vous ne connaissez pas encore Douarnenez comme votre poche, amusez-vous à trouver le « Bolomig », cette statuette égyptienne symbole de la ville. Après une petite pause au centre-ville de Douarnenez, poursuivez vers les venelles du Port-Rhu où une visite du Port-musée s’impose. Quelques mètres seulement vous séparent du front de mer où se dessine déjà la silhouette de l’île Tristan…

L’île Tristan, un petit paradis secret

À quelques encablures de la côte, l’île Tristan est un havre de paix posé à l’embouchure de la ria du Port-Rhu. L’île est accessible à pied à marée basse ou en bateau, mais toujours en visite accompagnée.
Oppidum gaulois à l’époque romaine, prieuré bénédictin au XIIe siècle, refuge en 1595 du célèbre brigand Guy Eder de la Fontenelle, conserverie de sardines en 1860 puis demeure privée de la famille du poète Jean Richepin, l’île est aujourd’hui gérée par le Conservatoire du littoral. Vous pourrez y découvrir notamment un étonnant jardin exotique qui abrite pas moins de 358 espèces florales différentes (magnolias, myrtes du Chili, bambous…).

Le village des Plomarc’h, un lieu où le temps s’est arrêté !

Sur les hauteurs de Douarnenez, découvrez l’ancien village de pêcheurs des Plomarc’h dont les origines remontent au début du XIXe siècle. C’est dans une ambiance hors du temps que vous prendrez plaisir à flâner dans ce petit hameau où ont poussé de charmants petits penty aux volets bleus (ces maisonnettes bretonnes qui sentent bon les vacances!). Vous pourrez même explorer un très beau potager et découvrir tous les secrets d’un jardin naturel. Si vous êtes en famille, faites une halte à la petite ferme d’animaux anciens (les enfants vont adorer !). Depuis les Plomarc’h, un sentier rejoint directement le port du Rosmeur à travers un espace naturel protégé de 20 hectares. Il offre des points de vue magnifiques sur la baie de Douarnenez, les ports, les plages du Ris, de Kervel et de Tresmalaouen. Sur votre route, attardez-vous autour des petits trésors archéologiques qui ponctuent la balade  :  vestiges d’habitat gallo-romain et ensemble de cuves de garum (cuves à salaisons romaines pour fabriquer du « Nuoc-mâm » de sardines).

Tréboul, un quartier très vivant et une ambiance balnéaire

Cet ancien port de pêche devenu aujourd’hui un petit port de plaisance très animé, Tréboul n’en a pas moins perdu son âme ! Le vieux Tréboul séduit par son authenticité et sa douceur de vivre. On voudrait y avoir sa maison de vacances ! La promenade aménagée le long de la plage serpente entre les belles demeures bourgeoises, les villas et maisons de maître jusqu’à la villa Cornic. Tréboul fut très tôt un haut lieu de villégiature pour l’aristocratie locale. Glamour un jour, glamour toujours, ce quartier historique et ses paysages ont subjugué nombre de peintres comme Eugène Boudin, Paul Sérusier, Henri Matisse ou encore Mathurin Méheut. Si vous avez le temps, attardez-vous autour du cimetière marin où le poète Georges Perros est enterré. La vue sur la baie de Douarnenez est superbe !

Photo : CRT Bretagne DERENNES Yannick, BZH-BOUTIQUE

Spread the love

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués ( requis )

Incontournables