Top 10 des expressions franco-bretonnes

12 Commentaires 31211 Vues

Si vous êtes breton, vous allez sûrement sourire, les autres pourront emprunter ces expressions bretonnisées et les mettre à la mode !  Le Breizh Blog vous propose un petit lexique rudimentaire pour comprendre ces tournures syntaxiques et ce vocabulaire propre à la langue bretonne.

 

« T’es rasoir, usé avec toi à la fin ! »

Tu m’enquiquines et me fatigues !

 « Oula, j’ai eu mon pegemen avec lui ! »

Je me suis fait houspiller ! (péguémen signifiant « combien » en breton – d’où « avoir son compte »)

« Comment qu’c’est avec toi ? »

Comment vas-tu ?

« Y’a du reuz au bourg, sponté que j’étais !

Il a du tintamarre au centre-ville, ça m’a surpris !

« Gast ! il mange comme une gouelle ! »

p*t*** ! Il dévore son repas comme un ogre !

« Ya du goût avec suissi toujours ! »

Il s’amuse bien le garçon !

« Ta cuche est à la dreuz ma fille, on dirait une pokez ! »

Ta queue de cheval n’est pas bien faite,  tu n’es pas très élégante !

« Ma doué, cui-ci a pas été long à lonker sa liche, quel poch ! »

Mon dieu, il a englouti son verre comme un ivrogne !

 « Ya moyen d’avoir un pochon ? »

Serait-il possible d’avoir un sac plastique ? (au supermarché)

« J’envoie mémé à la gare / J’envoie mon téléphone avec moi »

J’amène mémé à la gare / j’emporte mon téléphone. Le breton envoie tout et n’importe quoi sans passer par les PTT…

En bonus : « Tu veux un jus ? J’ai du café ou du cidre Tréguennec ! » (d’usage en Pays Bigouden)

Comprenez : Si tu as soif, je peux te servir un café ou un soda !

 

Voilà, avec ses quelques bretonnismes, vous êtes prêt à « conchenner » autrement dit faire un brin de cosette avec un breton…

Et vous, vous en connaissez d’autres parmi les innombrables expressions bretonnes qui font parties de notre langage courant ? N’hésitez pas à nous les faire partager dans les commentaires !

 

Vous rêvez de parler la langue de Per Jakez Helias et Añjela Duval ?

Découvrez les meilleures façons  d’apprendre le breton  sur le web, lors d’un stage intensif ou en cours du soir.  Allez, Brezhonegomp !

 

Articles liés

12 Commentaires

  1. Virginie

    Pour Franck, dans l’est en Franche-Comté on met aussi un palto :)

  2. Berger

    poqué se dit aussi en Québécois dans une définition très proche

  3. Peut-on apprendre le breton en 6 mois ? - Le Breizh-Blog

    […] que proposent des cours de breton gratuits en ligne. On y apprend les rudiments de la langue avec des mots usuels et des expressions pratiques. C’est l’idéal pour débuter et se familiariser avec les sonorités de la langue […]

  4. Rioual

    Bonjour,
    Je me sens « badiwaileck » ce matin. Expression que j’ai souvent entendue étant jeune du côté de concarneau.
    je ne sais pas comment l’écrire mais phonétiquement cela ressemble à cela !
    La signification étant je crois : je me sens vasouillard.
    Pouvez-vous me le confirmer ?
    Merci

  5. Gouasdoue

    Expression d actualité ,

    Connais tu le pen cul du village

  6. kernaflen

    pour Constance Mac Hine
    le patois Breton dont vous parlez doit être du Gallo ,rin à vère avec le Breton
    traduction bretonne de l’île noir =enez du; fin=chuid GAST= putain gast gurun! =putain de tonnerre!

  7. Arzan

    Et à Konk-Kerne , on voit les bateaux qui passent par la fenêtre ..!!

  8. Martine

    Celle là, c’est une pikez ! (une chipie, une coquine)

    Être dans le lagenn ou tomber dans le lagenn (être dans la « merde » ou dans le brouillard)

  9. Constance Mc Hine

    Un article très drôle ^^
    J’ai récemment « dévoré » Tintin en patois breton (« L’île neire » = L’île noire »).
    Je n’oublierai jamais la dernière page sur laquelle, en version française,
    il est écrit « FIN » bien sûr.
    Là, en patois breton de je ne sais quelle région ? ( il y en a tellement !)
    ça donne : « v’là l’bout » ^^ lol
    Après, pour ceux qui veulent lire la B.D (en patois) …
    je pense plus « raisonnable » (à moins de les connaitre tous)
    d’avoir à portée de main celle en français parce que c’est pas si facile que ça à comprendre …

    Une expression souvent utilisée par mon Papa :
    « tirou dilé ! » ou bien, en abrégeant : « tirou dil ! »
    Là, on comprend tout de suite qu’on le gêne :
    « tirez-vous de là », ou « allez-vous en » …

    Quant au mot « gast » traduit ici par diantre (?), je l’ai souvent entendu
    en Bretagne durant mes études et utilisé aussi pensant qu’il signifiait « zut » ou un truc du genre … rien de bien méchant donc …
    jusqu’au jour où …
    en consultation dans mon bureau, une vive dispute éclate dans le couloir de l’hôpital :
    une infirmière furieuse, le patient idem !
    Et l’infirmière de me dire qu’elle n’accepte pas qu’on l’insulte !
    « O.K » dis-je mais c’est quoi le fond du problème pour vous ?
    Réponse : « gast ! »
    Interloquée, je continue mon questionnement et cette professionnelle
    me répond qu’elle n’est pas une pu…n !
    Quelle est la traduction réelle de ce mot ?
    Dépend-elle aussi des régions de la Bretagne ?
    That’s the question … ???

  10. Charlène29

    Depuis peu j’habite près de Marseille et quand je suis allée chez le garagiste suite à un accrochage pour lui dire que ma voiture était « poquée » il est resté me regarder avec des yeux ronds…

  11. Franck

    Apparrement, ya qu’en bretagne qu’on met un palto quand il fait frisket…

  12. Erwann

    Haaa Ouuuaii, super !!!
    Une expression douarneniste que j’adore:
    « Je suis resté au lit avec le docteur »
    Ce qui signifie qu’étant malade, mon médecin me conseille de rester couché.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués ( requis )

Incontournables