Le crêpier breton à New York : mythe ou réalité ?

3 Commentaires 2835 Vues

Vous recherchez une reconversion professionnelle, un nouveau départ ou rêvez de faire fortune au pays de l’oncle Sam ? Devenez crêpier à New York !

Quand la « Breizh touch » déferle sur New York

Déjà familiers des pancakes méga-caloriques, les Américains raffolent des crêpes, surtout fourrées au nutella ou à la fraise. Mais vous pourriez facilement les convertir au culte du beurre salé sans grand mal !

Imaginez-vous fièrement derrière la bilig de votre crêperie au cœur du Queens, le Gwenn ha Du ornant les murs et avec en fond musicale Manau, Tri Yann ou Nolwenn Le Roy !

Vous pourriez tout aussi bien choisir la vente ambulante de galettes au sud de Manhattan et innover comme ce français qui a révolutionné la crêpe à emporter grâce à un nouveau packaging : une barquette coulissante permettant de conserver la crêpe au chaud pendant 15 minutes avant de la consommer. Face au Macdo, Subway et autres géants de la malbouffe outre-Atlantique, la cuisine fast food version bretonne séduit de plus en plus de New-Yorkais avec un excellent rapport qualité-prix (la crêpe et la galette se vendent entre 3 et 6 dollars !). Avec un bon tour de main, votre neveu vous appellera très vite « mon oncle d’Amérique » !

Faire croquer la galette aux habitants de la Grosse Pomme…à cidre : mythe ou réalité ?

Avant de vous sentir comme un coq en pâte (à crêpe bien sûr !) à New York, il vous faudra probablement un temps d’adaptation. Passer du Far West breton à l’Est américain exige beaucoup d’abnégation et de sacrifices…

Pour ouvrir une crêperie aux USA, il vaut mieux trouver un investisseur de confiance, car le prix des loyers est très élevé dans la « ville qui ne dort jamais ». Néanmoins, quand on est français et breton de surcroît, c’est toujours plus facile de faire son trou dans la restauration et la gastronomie surtout dans le business de la galette !

Si cela peut vous consoler, sachez qu’il est très facile de se réapprovisionner en blé noir ou beurre salé, même à 5 000 km de Quimper ! Si vous avez le mal du pays, vous pourrez toujours aller danser au son du biniou et de la bombarde et renouer avec vos racines le temps d’une soirée fest-noz à New-York !

Spread the love

Articles liés

3 Commentaires

  1. Crêpes ou galettes, vous dites quoi vous ? - Le Breizh-Blog

    […] Rennes en pays Gallo en passant par Gourin la capitale officielle de la Crêpe, et même dans les crêperies de New-York, il existe de nombreuses recettes et variantes. La préparation et le dosage des ingrédients font […]

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués ( requis )

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Incontournables