La légende des autoroutes gratuites en Bretagne

5 Commentaires 32599 Vues

Et oui, on n’arrête pas de le dire, la Bretagne est une terre de légendes ! Et même les routes bretonnes ont leur mythe. On ne parlera pas d’auto-stoppeuse habillée en dame blanche, mais bien de la gratuité des autoroutes de Bretagne. Historiquement, les routes bretonnes sont en accès gratuit. Mais pourquoi n’y a-t-il pas d’autoroute payante en Bretagne ?

Vous arrivez en Bretagne…Finis les péages !

C’est les vacances ! Vous avez fait le plein de la voiture, chargé le coffre, les enfants sont attachés, le chien est là, mémé aussi…direction la Bretagne ! Après des heures sur les belles autoroutes de France et avoir fait (sur)chauffer la carte bleue à chaque péage, vous franchissez enfin celui de La Gravelle quand vous apercevez le panneau « Bienvenue en région Bretagne », le pays où la vie est moins chère ou du moins le réseau routier

Savez-vous pourquoi il n’y a pas de péage en Bretagne ?

Il n’y a tout simplement pas de péage, car il n’y a pas d’autoroute en Bretagne ! Et il n’y a pas d’autoroute en Bretagne parce qu’en tracteur on n’a pas besoin d’autoroute ! Plus sérieusement, l’État français n’a jamais jugé utile de faire construire des autoroutes arguant la situation péninsulaire de la région et la faiblesse de son industrialisation n’occasionnant qu’un très modeste trafic routier. À la place, on a construit des « quatre-voies » qui relient l’Ille-et-Vilaine, le Finistère, le Morbihan et les Côtes-d’Armor. Des voies express sans péages et donc gratuites !

Une « faveur royale » d’Anne de Bretagne

Lorsque Anne de Bretagne se marie avec Charles VIII en 1491 puis avec Louis XII en 1499, elle exige la libre circulation des biens et des personnes dans sa province et donc le non-paiement de péage. Cette gratuité a toujours été respectée par les rois de France, mais aussi par la République. Cependant les contrats de mariage et l’édit du Plessis-Macé de 1532 ne font aucune allusion à ce privilège breton. La vérité est ailleurs !

La clémence du général De Gaulle

Selon certains, c’est De Gaulle qui aurait accordé la gratuité des routes en Bretagne pour suppléer la situation enclavée de la région longtemps écartée du réseau autoroutier français. D’autres y voit une compensation aux nombreuses pertes humaines subies par le bretons durant la première Guerre mondiale.
En réalité, à la fin des années soixante, le comité d’étude et de liaison des intérêts bretons (CELIB) propose un plan de modernisation du réseau routier breton pour désenclaver la région. Le projet est accepté par le gouvernement durant les évènements de mai 1968 grâce à la pression de lobbies bretons. Alexis Gouvernec, à l’époque syndicaliste et plus tard créateur de la Brittany Ferries, ironisa en ces mots : « qu’ils la commencent à Brest, comme ça ils seront sûrs de la finir ! ». Le ministre de l’Intérieur Raymond Marcellin fait construire des quatre-voies qui relient la Bretagne au reste du monde ! Légalement, ces Voies Express échappent à la taxe des sociétés d’autoroutes car n’étant pas des autoroutes au sens strict du terme.

Le mystère de l’A84

L’Autoroute des Estuaires (A84) est une petite portion d’autoroute bel et bien gratuite qui part de Rennes pour aller en Normandie. Le pourquoi du comment ? Selon la loi française, quand il n’y a pas d’itinéraire parallèle gratuit, l’autoroute doit être gratuite !

Vous l’avez compris, il n’y a pas d’autoroute en Bretagne, mais aussi peu de bouchons. N’oubliez pas que la vitesse est limitée à 110 km/h, alors soyez prudent et bonne route !

5 Commentaires

  1. David M

    L’autoroute Rennes Laval est payante.

    Rennes n’est donc pas en Bretagne comme Nantes?

  2. anonyme

    Lanco a écrit : « aucune voie expresse n’est à péage en France Ce sont des routes nationale et il est interdit par la loi de les taxer » : pas toutes, certaines sont départementales, par exemple : La Roche Sur Yon/Les Sables D’Olonne (Vendée) : D160 ; La Rochelle/Rochefort (Charente Maritime) : D137 ; Cholet/Beaupréau (Maine Et Loire) : D752, etc.
    Pour l’A84, sa gratuité est bien due à l’absence d’itinéraire parallèle gratuit, mais aucune loi ne l’impose. Si c’est bien le cas d’autres autoroutes (ne citons que l’A20 et l’A75), l’A63, dans les Landes est payante sans itinéraire de substitution. Il s’agit d’un usage et non d’une loi.
    Ewen a écrit : « Il existe aussi les autoroutes A11 et A83 au départ de Nantes qui sont payantes » : la Loire-Atlantique est en Pays De La Loire. De plus, la gratuité n’est pas imposée par le fait que ce territoire ait été breton jusqu’en 1941 (et l’est toujours dans les coeurs des habitants) : ces autoroutes ont des itinéraires gratuits, dits « de substitution », respectivement la D723 et la D137.

  3. Lanco

    Demat:
    Ce n’est pas une légende: Nantes est en Bretagne depuis plus de 1000 ans, et en a même été la capitale Ducale. Si Nantes n’est pas en Bretagne, Paris n’est pas en France !

    Concernant les voies expresses (4 voies): aucune voie expresse n’est à péage en France Ce sont des routes nationale et il est interdit par la loi de les taxer. La N118, la N104 qui entourent Paris par exemple, sont des 4 voies de même statut et tout autant gratuites. Et il y en a un grand nombre partout.

    Si les 4 voies bretonnes sont gratuites pour ceux qui roulent dessus, elles sont financées par la région Bretagne et les départements concernés C’est à dire par nos impôts bretons sonnants et trébuchant. Il s’agit de la mutualisation bien comprise d’un service de base pour un territoire.

    Pour accepter le plan routier, l’état a imposer l’abandon de tout le réseau ferré métrique du centre Bretagne qui était à renover. Ce n’est pas un cadeau , c’est un marchandage. La construction des VE a été financée en partie par cet économie.
    Enfin, la région qui a le plus de km de vraies autoroutes sans péage est la région Ile de France, puisque c’est là que les autoroutes sont systématiquement gratuites 50 km autour de Paris.
    Financées par tous les contribuables français car ce sont des autoroutes.

    L’argument des autoroutes gratuites en Bretagne était le cheval de bataille des bobos parisiens bien pensants, ultra médiatisés proches du pouvoir et très dépités par la lutte des bonets rouges contre l’écotaxe.

  4. Gege

    Peut-être parce que Nantes n’est pas en Bretagne… selon la légende.

  5. Ewen

    Il existe aussi les autoroutes A11 et A83 au départ de Nantes qui sont payantes.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués ( requis )

Incontournables